Automobile

Qui garde la voiture en cas de divorce ou séparation ?

Le partage des biens est un réel problème en cas de divorce. Vous devez décider d’un commun accord à qui revient chaque bien. Le véhicule fait partie très souvent des biens à partager. Vous devez alors décider de qui deviendra l’unique propriétaire ou la décision reviendra à un juge. Découvrez qui garde la voiture en cas de divorce ou de séparation.

Le cas du régime de la séparation des biens

Le régime de séparation des biens implique que chaque conjoint est propriétaire à part entière de ses biens. Ainsi, au moment du divorce, aucun problème ne se pose. Celui au nom duquel la voiture est la garde simplement. Il devra tout de même prouver à travers les papiers d’achat qu’il est réellement l’acquéreur du véhicule.

Même si les noms des deux conjoints sont sur la carte grise du véhicule, cela ne pose aucun problème, car une carte grise n’est pas un certificat de propriété. Le propriétaire du véhicule devra simplement retirer le nom de l’autre conjoint une fois le divorce établi. Il devra juste faire la demande auprès de la préfecture et ce sera effectué.

Le cas de la communauté des biens

La communauté des biens est un régime de mariage qui stipule que l’ensemble des biens acquis durant le mariage est la propriété commune du couple. En cas de séparation, les biens en commun doivent être partagés entre les deux conjoints, car chacun est le propriétaire de la moitié des biens.

Si la voiture a été achetée avant le mariage, elle est la propriété de l’acheteur, car n’entrant pas dans la communauté des biens. Cependant, si elle a été achetée durant l’union, elle est la propriété des deux époux. À ce moment, plusieurs cas de figure s’imposent au couple.

Vendre la voiture et se partager la somme perçue

Vous pouvez décider de vendre le véhicule et faire un partage équitable du montant perçu selon l’investissement de chacun à l’achat du véhicule. L’acte d’acquisition du véhicule contient les dispositions relatives à la part de chacun lors de l’achat de la voiture. Chacun s’en sort gagnant et le problème est résolu.

L’un des époux décide de racheter la part de l’autre

C’est aussi une très bonne solution. L’un des conjoints peut devenir propriétaire à part entière de la voiture en rachetant les droits de l’autre sur le véhicule. Il s’agira de lui verser une soulte qui permettra de rétablir l’équilibre dans le partage des biens.

Maintenir le véhicule en indivision après le divorce

C’est une solution très souvent compliquée à gérer, car quand arrive le divorce, les deux parties sont très souvent en pleine confusion et la discussion est difficile. C’est une solution qui est conseillée quand le couple est en période transitoire en attendant la vente de la voiture.

En effet, elle consiste à garder le véhicule tout en sachant que vous êtes toujours tous les deux propriétaires. La convention d’indivision devra alors statuer sur plusieurs points. Vous devez décider de qui va utiliser le véhicule, qui paiera les réparations, qui assurera le contrôle technique, l’entretient et qui paiera pour l’assurance. Il s’agit d’un nombre incalculable de questions qui ne pourraient qu’apporter davantage de tensions entre les deux parties déjà en instance de divorce.

Si vous ne parvenez toujours pas à un accord

Au cas où les deux solutions précédemment citées ne vous conviennent pas et qu’aucune des parties n’a envie de laisser la voiture à l’autre, il faudra alors s’en remettre à un juge. Le juge des affaires familiales est habilité à statuer et à débloquer les problèmes de partage de biens en cas de divorce. Il va désigner un notaire qui procédera à la liquidation de la voiture. Une fois faite, le juge procédera à un partage judiciaire qui consiste à faire un partage du montant de la vente entre les deux conjoints. Il se basera sur l’ensemble des passifs et actifs du couple pour faire la répartition de manière équitable.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir…